Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre français ? Les doutes sur le départ d'Edouard Philippe comme chef du gouvernement se sont confirmés ce matin. A peine quelques heures plus tard, Jean Castex est nommé Premier ministre. La passation de pouvoir a lieu dans l'après-midi.

Hôtel de Matignon, Résidence du Premier ministre, Paris. - Guilhem Vellut
Temps de lecture : 3 minutes

Jeudi 02 juillet, Emmanuel Macron accordait une interview exclusive au quotidien régional La Montagne. Parmi les questions posées au chef de l’Etat, figurait celle du maintien d’Edouard Philippe à la tête du gouvernement. En effet, le Premier ministre avait laissé planer le doute sur son envie de quitter Matignon, dans la presse locale normande à la fin du mois de juin. Mais surtout, le Havrais a l’opportunité de récupérer la mairie de sa ville de cœur. Dimanche dernier, la liste du candidat Les Républicains avait récolté 58,83{f3a680ad7c179e5006d403610e433c0a3b8270d8246e64cab3c8f09e09c04086} des suffrages.

Vendredi 03 juillet au matin, les députés étaient réunis dans l’hémicycle pour examiner le 3ème volet du projet de loi de finances rectificative. Peu avant 10 heures, le vice-président de l’Assemblée nationale Hugues Renson vient interrompre la séance : “Nous venons d’apprendre que le président de la République avait accepté la démission du gouvernement, présentée par le Premier ministre.” 

La séance est donc levée, car les ministres ne peuvent plus siéger au banc des assemblées parlementaires. Ils conservent toutefois leurs portefeuilles ministériels et continuent d’assurer les affaires courantes, en attendant la nomination du prochain Premier ministre.

L’ancien chef du gouvernement jouissait d’une côte de popularité satisfaisante dans l’opinion publique, beaucoup de français ayant considéré que c’était lui qui était à la manœuvre durant la crise sanitaire. Avec un président assez effacé, il était même passé devant lui dans les sondages. Dans cette période trouble pour la majorité présidentielle, au lendemain d’élections municipales difficiles pour LREM, quel est celui qui a remplacé Edouard Philippe à la tête du gouvernement ?

 

Le “Monsieur déconfinement” du gouvernement

 

Emmanuel Macron a fait le choix de nommer Jean Castex, ancien énarque et haut fonctionnaire français. Peu connu du grand public,  il avait été missionné par l’exécutif pour coordonner la mise en place de la sortie progressive du confinement en avril dernier.

Peu après sa nomination, l’Elysée l’avait d’ailleurs défendu comme “l’homme du déconfinement réussi”. “Il aura à coeur de réformer l’Etat, de tenir un dialogue apaisé avec les territoires, d’accompagner, dans un esprit de dialogue, les reconstructions”, souligne l’entourage du chef de l’Etat.

 

Issu de la droite : proche de Sarkozy, ancien soutien de Fillon

 

Ce vendredi, l’Elysée verrait en l’homme un symbole du “gaullisme social”. Sous Chirac, il avait commencé par assurer des fonctions de direction auprès de plusieurs ministères. Puis à partir de 2008, Jean Castel occupera divers mandats locaux  sous l’étiquette UMP puis LR :  maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales, conseiller régional du Languedoc-Roussilon, président de communauté de communes puis conseiller départemental des Pyrénées-Orientales. Il cessera, par ailleurs, d’exercer son mandat de maire en rentrant en fonction, mais restera conseiller municipal.

En novembre 2010, il était appelé une première fois à l’Elysée pour devenir conseiller aux affaires sociales auprès du cabinet du chef de l’Etat : il remplace alors Raymond Soubie, quelques jours seulement après la promulgation de la loi sur la Réforme des retraites de 2010, qui avait occasionné un important mouvement social. Une des raisons qui a motivé Macron à le nommer, alors qu’il veut lui aussi entamer une nouvelle révision du système des retraites ?

Quelques mois plus tard,  Castex était nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée: un poste clé et très important, car il faisait alors partie de l’équipe qui aide le président Nicolas Sarkozy dans sa prise de décisions. Il serait d’ailleurs resté proche de lui, et l’aurait appelé peu de temps après sa nomination. De l’autre côté, “Jean Castex est quelqu’un pour lequel Nicolas Sarkozy a beaucoup de respect, d’amitié et même d’affection”, aurait assuré l’entourage de l’ancien président.

Par deux fois, le nouveau Premier ministre avait soutenu la candidature de François Fillon : une première fois en 2012, pour la présidence de l’UMP. Puis une seconde fois, en 2016, pour la primaire de la droite. Jean Castex intègrera pourtant le gouvernement d’Edouard Philippe en septembre 2017, en étant nommé délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. C’est également lui qui présidera l’Agence nationale du sport, inaugurée en avril 2019 par la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

 

Loading spinner
About the Author

Rédacteur Police/Justice et Politique.
Reporter pour Conflits dans le Grand-Ouest.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.