Le Covid-19 aura t-il raison de la réélection de Donald Trump ?

Temps de lecture : 3 minutes

Alors que les Etats-Unis venaient de dépasser, la semaine dernière, la barre symbolique des 80 000 victimes liées au Coronavirus depuis le début de la pandémie, Donald Trump semble davantage préoccupé par sa campagne présidentielle que par cette crise sanitaire inédite. Le président américain estime que le Covid-19 est une « grande arnaque » et un « canular téléphonique ». Face à ses outrances et son mépris de la réalité, les critiques sur la politique sanitaire du président américain se font récurrentes notamment de la part de grandes figures politiques américaines telles que Barack Obama qui qualifie la gestion de l’épidémie par Donald Trump de « désastre chaotique absolue ». Le coronavirus aura t-il raison de la réélection de Donald Trump le 3 novembre prochain ? Sa politique sanitaire constitue t-elle une véritable démarche sanitaire ou simplement un début de campagne en vue des élections présidentielles ? 

Donald Trump est accusé par plusieurs scientifiques d’avoir minimisé la gravité du coronavirus pour relancer au plus vite l’économie américaine. Un paradoxe très contesté puisque rappellez-vous, le mois dernier, Donald Trump avait suspendu les versements américains à l’Organisation Mondiale de la Santé en raison des relations trop favorables que cette dernière entretenait avec la Chine. Le président américain accusait l’OMS de « mauvaise gestion de la propagation du virus » et d’avoir « dissimulé la vérité » pour « faire plaisir » à la Chine. Selon lui, l’OMS aurait caché des informations sur le virus et aurait « trop tardé à évaluer le danger. » Donald Trump n’aurait-il pas retourné sa veste ? 

L’inaction du gouvernement américain 

Une « horloge des morts de Trump » a été installée à Times Square à New York pour montrer les conséquences dramatiques liées à la mauvaise gestion de la crise par le gouvernement américain. Selon Eugene Jarecki, un des créateurs  du projet, « entre 60% et 90% des morts américains sont dus à l’inaction du gouvernement au mois de mars ». Cette horloge a pour objectif de susciter une réaction de Donald Trump afin de faire prendre conscience aux membres de gouvernement américains qu’il faut « prendre leurs responsabilités » car le virus est dangereux et qu’il ne va pas disparaitre rapidement.

L’économie américaine reste sa priorité 

Début avril, alors que les Etats-Unis enregistraient plus de 2500 morts en 24 heures, Donald Trump affirmait que le pays avait passé le cap de l’épidémie et que le virus commençait progressivement à disparaitre. Par la suite, il avait proposé un « plan de relance » afin de relancer l’économie américaine.

 Ce « plan de relance » économique était nécéssaire pour Donald Trump afin de maintenir un programme politique qui soit encore légitime. En effet, le programme présidentiel de Donald Trump repose principalement sur la croissance économique américaine. Le plus grand ennemi de Donald Trump serait un effondrement boursier qui nuirait complètement à son bilan économique qui jusqu’à présent, était positif. Ainsi, le président américain a besoin de relancer l’économie le plus rapidement possible afin d’assurer sa réélection. 

Une réélection contestée 

L’objectif de Donald Trump est sa réélection le 3 novembre prochain. Néanmoins, avec la crise sanitaire, la campagne présidentielle est très fortement perturbée. En dépit de pouvoir exercer sa campagne présidentielle, Donald Trump multiplie des interventions politiques quotidiennes afin d’occuper l’ensemble de l’espace médiatique. Par ses outrances et son mépris de la réalité, Donald Trump dicte plus que jamais l’agenda médiatique et ses prises de paroles font l’objet de beaucoup de polémiques notamment lorsqu’il a envisagé de traiter le Covid-19 au désinfectant.

Un mépris total de la réalité 

Donald Trump semble complètement déconnecté de la réalité. Jeudi dernier, le président américain s’est fait remarqué en refusant de porter un masque de protection contre le coronavirus lors d’une visite de matériel médical en Pennsylvanie. Donald Trump était le seul à ne pas porter de masque car selon lui, le fait de porter un masque pourrait être interprété comme « une signe de faiblesse », un moyen de penser qu’il a peur. Selon Trump, le nombre de cas  indiqué aux Etats-Unis est impossible, c’est une « arnaque » : « on a plus de cas que n’importe qui dans le monde. Pourquoi ? Car on fait plus de dépistage. Quand vous testez vous avez des cas. Quand vous testez, vous trouvez que quelque chose ne va pas. Si on faisait aucun test, on aurait très peu de cas. »

Des manifestations anti-confinement qui risquent bien de donner raison à Trump

De nombreuses manifestations ont eu lieu aux Etats-Unis et particulièrement dans les Etats pauvres. Le 16 mai, la nouvelle manifestation « anti-confinement » en Pennsylvanie se déroulait sans mesures barrières, sans masque et la plupart des manifestants pro-Trump ne respectaient pas la distanciation sociale. La plupart brandissaient des drapeaux américains, d’autres appelaient à sa réélection en scandant parfois « USA, USA, USA ». Donald Trump soutient et encourage ces manifestations en s’unissant aux travailleurs des Etats pauvres (son électorat de base) qui ont besoin de travailler pour vivre. Ainsi, en les encouragent à retourner travailler, il espère une reprise rapide de l’économie américaine. 

Donald Trump joue plus que jamais sa réélection et à tout intérêt à soutenir l’économie afin d’assurer sa réélection. Pour faire « oublier » ses erreurs, il a notamment promis un vaccin contre le Covid-19 d’ici la fin de l’année ou encore une année 2021 « incroyable » sur le plan économique. 

 

Sources : RTL, 20 Minutes, franceinfo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.