Déconfinement : tout savoir

Alors que la pandémie de coronavirus ralentit en France, le gouvernement a opté pour un déconfinement progressif à partir du 11 mai puis a décidé d’une seconde phase annoncée fin mai. Malgré un couac législatif (la loi n’a pas été publiée à temps), les déplacements de plus de 100 kilomètres ont été interdits sauf motifs impérieux mais sont maintenant autorisés. De même, si vous devez prendre les transports en commun en Île de France, vous aurez besoin d’une attestation de l’employeur aux heures de pointe. Cette mesure a été prise à la demande de l’autorité organisatrice des transports (la Région) ; elle pourrait être étendue à une autre métropole si l’autorité responsable localement le demande. Conflits vous récapitule les pièces à télécharger et les justificatifs à prendre.

Actualisation le 1er juin : l’attestation des 100km est retirée du site car elle n’est plus obligatoire à partir du 2 juin.

 


Ce que vous avez le droit de faire à partir du 2 juin :

  • mettre vos enfants à l’école
  • aller faire du shopping, même dans les centres commerciaux, sauf contre indications
  • aller travailler si vous êtes concernés par les 400 000 entreprises qui rouvrent leurs portes (sinon, restez chez vous en télétravail)
  • aller chez le fleuriste
  • aller chez le garagiste
  • aller chez le coiffeur
  • aller à un enterrement, mais pas avec plus de 19 autres personnes (20 au total)
  • vous rassembler avec maximum 10 personnes en privé
  • aller à la médiathèque, à la bibliothèque, dans les petits musées
  • prendre les transports en commun (sauf en Île de France, sans attestation aux heures de pointe) mais munis de masques
  • aller au restaurant/café/bar (seulement en terrasse en zone orange)
  • visites de plus de 2 personnes et pour les mineurs en EHPAD (les autres conditions restent en vigueur)
  • aller au lycée
  • sortir de la zone des 100 kilomètres précédemment adoptée

 

Ce que vous ne pouvez (toujours) pas faire à partir du 2 juin :

  • aller ou faire un mariage (sauf motifs graves exceptionnels)
  • faire des rassemblements de plus de 10 personnes
  • aller au Louvre, à la Tour Eiffel, au musée Confluences de Lyon ou tout autre grand musée
  • aller au cinéma
  • aller au théâtre
  • aller à un concert
  • assister à un rassemblement de masse
  • manifester (avec plus de 10 personnes)
  • aller dans les transports sans masques
  • prendre les transports en commun franciliens aux heures de pointe sans attestation de l’employeur